Les études menées

Afin de réaliser un parc éolien, une série d’études sont nécessaires afin de dessiner un projet adapté et intégré à son environnement. Il s’agit de dresser un état initial du site, c’est-à-dire une photographie du site actuel avant les éoliennes.

L’étude écologique

Le bureau d’études Ouest Am’ a été mandaté pour effectuer un inventaire des espèces animales et végétales sur le site et ses abords, pendant au moins un an (la durée d’un cycle de vie des milieux). Les données de terrain ont été collectées entre novembre 2015 et fin janvier 2017.

Ce diagnostic permet d’identifier les enjeux environnementaux au sein de la zone d’étude et d’évaluer la compatibilité du projet avec les milieux.

L’étude acoustique

Des sonomètres sont placés auprès des habitations les plus proches de la zone d’étude afin d’enregistrer le bruit résiduel. En matière acoustique, la règlementation française, très stricte, est basée sur l’émergence, c’est-à-dire le bruit que l’éolienne a le droit d’ajouter au bruit actuel, à savoir 5dB/jour et 3dB/nuit. L’utilisation de cette notion d’émergence permet une véritable prise en compte de la perception de la gêne perçue. Une fois le parc construit, des mesures seront réalisées à plusieurs reprises durant la vie du parc afin de vérifier que l’installation respecte bien la règlementation. Si ce n’est pas le cas, le préfet obligera l’exploitant du parc à se mettre en conformité.

Deux campagnes acoustiques ont été réalisées durant la période végétative et non végétative afin de bénéficier d’une vue globale de l’environnement sonore initiale. Celles-ci ont duré respectivement 12 et 10 jours.

Les points de mesures acoustiques

Cartes des points de mesures acoustiques

Une modélisation est ensuite réalisée grâce à un logiciel de calcul de propagation des niveaux sonores. Cette modélisation intègre :

  • Les émissions sonores de chacune des éoliennes
  • Le relief du site (distance, hauteur, exposition directe ou indirecte)
  • La nature du sol
  • L’absorption dans l’air
  • Les conditions météorologiques

Cela permet de déterminer la contribution sonore du parc autour des éoliennes.

Des courbes de propagation du bruit ont été modélisées pour différentes puissance de vent. Avec un vent de 10m/s, la machine atteint sa puissance nominale, elle ne peut donc pas faire de bruit supplémentaire.

L’étude de réception TV

Afin de répondre aux interrogations des riverains, EEF a réalisé une pré-étude sur la réception TV.

L’émetteur le plus proche pour Bouvron se situe à Haute-Goulaine à 46,5km. Ainsi, sur la commune, pour recevoir au mieux le signal les antennes hertziennes doivent être orientées sud/est.

Seules les habitations situées au nord-ouest du parc pourraient donc être impactées. Le risque d’impact est aléatoire en fonction de la météo, de l’orientation des pales, etc.
Conformément aux obligations réglementaires, en cas de perturbations avérées, EEF se chargera de rétablir le signal hertzien de réception TV en prenant en charge les coûts afférents. Un antenniste se tiendra prêt à intervenir pour cette zone en cas de problème.

L’étude des ombres portées

Conformément à la demande des participants aux ateliers, une étude des ombres portées a été réalisée. Il s‘agit d’une simulation réalisée grâce à l’outil numérique « Wind Pro » qui permet de repérer sur une carte les zones d’ombre projetée au cours de l’année et de calculer pour des points choisis le nombre d’heures d’ombre maximum par an ainsi que les jours de l’année qui sont concernés avec les temps quotidiens maximum d’exposition au phénomène de battage d’ombre.

La simulation se base sur plusieurs principes :
§ Le soleil brille toute la journée, du lever au coucher du soleil
§ Les pales sont toujours perpendiculaires aux rayons du soleil
§ L’éolienne est toujours en fonctionnement
§ Les bâtis et les arbres pouvant faire obstacle aux rayons du soleil ne sont pas pris en compte

Les points récepteurs ont été défini en concertation avec les riverains lors de l’atelier participatif n°3.

Nombres d’heure d’apparition du phénomène de battement d’ombre par an dans le cas du pire scénario :

  • Bleu clair : 0 heure/an
  • Vert : 10 heures/an
  • Rouge : 30 heures/an
  • Orange : 100 heures/an

 

L’étude de vent

Un mât de mesures de vent a été installé sur la commune de Bouvron de l’été 2017 à l’été 2018. Les capteurs disposés sur le mât à différentes hauteurs permettent d’établir un profil des vitesses et directions des vents ; et de mesurer l’activité des chiroptères autour du site. Les données récoltées sont corrélées à celles recueillies par les stations Météo France environnantes afin de caractériser le vent sur le long terme. Ainsi, ce mât d’une hauteur de 85 mètres, a permis d’estimer précisément le potentiel éolien de la zone d’implantation potentielle et de déterminer le type d’éoliennes le plus adapté au site. La production électrique du futur parc a aussi pu être estimée à partir de l’ensemble de ces données.

Mât de mesure du site

Photo d’un mât de mesure du site

L’étude paysagère

Une étude paysagère est réalisée afin d’évaluer les effets potentiels du projet sur le paysage tant à l’échelle rapprochée qu’éloignée, c’est-à-dire jusqu’à 20 km autour de la zone d’études. Dans un premier temps l’état initial est réalisé en répertoriant notamment l’ensemble des habitats, des lieux et des monuments possédant un intérêt patrimonial, culturel ou environnemental. Cet état initial permet aux paysagistes de formuler des préconisations d’implantation en fonction des lignes de forces du paysage identifiées et des principaux enjeux liés aux éléments paysagers identifiés. L’objectif est d’atteindre, pour le projet, la meilleure intégration paysagère possible au sein du territoire.

 

Carte des enjeux paysagers

Carte des enjeux paysagers

 

Ainsi, au regard des enjeux paysagers, une implantation des éoliennes en ligne droite était privilégiée. Lorsque le scénario a été arrêté des cartes de visibilité ont été réalisées. Elles permettent d’appréhender les zones depuis lesquelles on pourrait voir le projet.


Une fois le scénario arrêté, une série de photomontages a été réalisée pour représenter les éoliennes dans le paysage, en voici quelques exemples ci-dessous. L’intégralité des photomontages seront consultables lors de l’enquête publique.

Carte de localisation des photomontages

Carte de localisation des photomontages du projet de parc éolien de Bouvron